France: des policiers abattent un homme né au Burundi en 1994 qui les agressait aux cris de Allahou Akbar

Publié le par veritas

France: des policiers abattent un homme né au Burundi en 1994 qui les agressait aux cris de Allahou Akbar
Paris - Un homme criant Allahou Akbar a agressé au couteau des policiers dans un commissariat dans le centre-ouest de la France, avant d'être abattu, et le parquet antiterroriste a estimé que l'enquête ouverte s'oriente vers un attentat (...) motivé par l'islamisme radical

Cela ressemble au mode d'action préconisé par le groupe Etat islamique (EI), actif en Syrie et en Irak de s'en prendre ainsi aux forces de l'ordre, a déclaré à l'AFP une source proche de l'enquête. Vers 14H00 locales (13H00 GMT), un homme armé d'un couteau est entré au commissariat de la localité de Joué-lès-Tours a blessé au visage un policier qui se trouvait à l'accueil, et deux de ses collègues. Il a été abattu par des policiers présents, qui ont fait usage de leur arme administrative, a précisé le ministère de l'Intérieur.

L'agresseur, un Français né au Burundi en 1994, connu des services de police pour des faits de droit commun, a crié +Allahou Akbar+ (Dieu est grand, en arabe NDLR) du moment où il est entré jusqu'à son dernier souffle, selon la source proche de l'enquête. Selon les premiers éléments de l'enquête, tous les éléments de la légitime défense sont réunis, a estimé le procureur de la République Jean-Luc Beck.

L'agresseur avait commis des actes de délinquance classiques mais n'était pas fiché pour des activités à caractère terroriste, selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur place. Auparavant il avait condamné cette agression brutale et salué le sang-froid et le professionnalisme des policiers.

En revanche, le frère de l'agresseur est connu des services de police pour ses positions radicales et a un temps envisagé de partir en Syrie avant de renoncer, selon la même source. Le Premier ministre Manuel Valls a apporté son soutien aux policiers gravement blessés et choqués, promettant la sévérité de l'Etat à ceux qui s'en prennent à eux. Les pronostics vitaux des trois policiers blessés ne sont plus engagés, a précisé dans la soirée à l'AFP le procureur.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête pour tentative d'assassinat et association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. L'EI encourage les candidats au jihad, s'ils ne sont pas en mesure de rejoindre une terre de jihad, à lancer des attaques contre les infidèles, militaires, policiers ou même civils. La France avait été nommément citée comme cible par EI après le début des frappes françaises en Irak.
 
Le retour de jihadistes français qui ont combattu en Syrie, avec des projets individuels ou commandités par l'EI, reste d'ailleurs le principal risque, selon une source antiterroriste française. Mais l'individu isolé auto radicalisé est aussi une crainte, d'autant qu'il s'agit d'actes plus difficiles à déjouer, ajoute cette source.

Depuis l'été 2013, cinq projets d'actions terroristes jihadistes ont été déjoués en France, selon M. Cazeneuve. Plus de 1.200 Français ou personnes résidant en France sont impliquées dans les filières jihadistes vers la Syrie ou l'Irak, un chiffre qui a doublé depuis le début de l'année. En mars 2012, l'islamiste radical de 23 ans Mohamed Merah avait tué sept personnes dont trois enfants dans la région de Toulouse (sud) avant d'être abattu dans son appartement.

Un an plus tard, un Français de 22 ans converti à l'islam et radicalisé avait blessé à la gorge un militaire dans le quartier d'affaires de la Défense, en banlieue parisienne.


AFP

Commenter cet article

jete 21/12/2014 13:58

Iyo jihadisme bayikoreye muri afrika yibiyaga binini aho abakuru bigoze BYA RUDOMORO!!!

Agnes KIGELI 21/12/2014 13:31

intozo ko zitavuze ko ati INTERAHAMWE/HUTU YO MURI FDLR ra? yewe umenya intozo zarumiwe zitakivuga

Jules 21/12/2014 13:04

Umusi nibura igice c'Abanyafrika batuye muri Afrika bazagira ubushake bwo gukurra ikiringiti gipfutse amaso yabo ku byerekeranye n'imigambi mibisha y'agatsiko k'abategetsi k'abanyaburayi ( Occident ); kateguriye Abanyafrika, Abanyaziya ( Asie ) n'ibihugu bya Amerika yepfo ( Amérique latine ); niwo musi nyine Abanyafrika bazahita bafata icyemezo cyo gutandukana n'ikinyoma c'ako gatsiko k'ibisambo gahurikiye muri " Illuminati ".Niwo musi kandi Abanyafrika bazahita batangira gukundana no guteza imbere Afrika yabo. Ndakeka ko na Kagame ibyo arimo ubu ngubu azahita abona ko yibeshe bikomeye. Ibya " djihadisme, boko haramu, terrorisme, genocide, gukuraho imbibe z'ibihugu, kuroga ibiryo ,amazi, ikirere, imiti, ubutaka,...bifite agatsiko kabiipanze kuva muri 1876...

Kalibu 20/12/2014 23:36

Bigenze bite ngo i Burundi naho havuke ikihebe? Kurerera i Burayi ni ukugendesha pee! aba bana bakurira i Burayi ibyabo bizagenda gute? buriya koko uyu mwana ntasebeje akarere kose!

ikuzwe 22/12/2014 23:49

Nidukomeza kuvugako kureriburayi bitoroshye bizatugora PE.ikibabaje nuko twe ababyeyi twakuriye muri africa twihaye gufata imico yino iburayi abana tukumvako arabanyaburayi'guhana rekeda kera umunyarda yacyahiraga undi ,umwana agatinya abamukuriye nonubu byarahindutse murebe iyo biri kutuganisha.isi irashaje bavandimwe si bariya batangiye kwica gusa murène uko abana abakuru umuco,ikinyabupfura byaradusize PE.tugaruke ntirirarenga kuko byabaye amayobera exe aba boca mwizina rya nyagasani nkuko babivuga kiki ababibasaba ntawurabikora ngo ahe urugeroabandi?kiki ntawurabikoresha umwana se cgumuvandimwe?Bose iryo jury ntibarishaka?ahaa banyarda barundi mwizira ibyo mutazi imana yonyine izicyahira abiyita intungane.ibirikubera kwisi ni ubumara PE njye narumiwe buri wese narwane kuwakunda aharanire ukuri ibindi abirekere iyaduhanze.mwikwanduza idini runaka iyaduhanze nimwe kdi twese Inzira nimwe.

humura 22/12/2014 23:15

Abandika mupfa kwandika rero umwicanyi ntasura agira yewe habe nubwoko cyangwa akarere kihariye.umugome yumva kugoma bimuhiriye kandi bimushimishije.abanyarwanda basize ubuzima se wibwirako ari uriya murundi wabishe?amakuru yo muli Australiya yemeje umugore wishe abana be 7 numukobwa w'umuvandimwe we,bose ni 8 yabiciye ingunga imwe.ntabwo ari uriya murundi.isi iri gushira..

KUBAHO 21/12/2014 12:07

BYABA ALI UKUREBA HAFI CYANE TUVUZE NGO ASEBEJE AKARERE KOSE CYANGWA SE KURERA I BURAYI NI UKUGENDESHA. NTABWO ALIBYO RWOSE.
IWACU SE MUKARERE K'IBIYAGA BIGALI,ABANTU BAPFA BANGANA IKI? BAZIRA SE URWIKIRAGO GUSA? IMIRAMBO IMAZE IMINSI IBONEKA MULI RWERU,NTABWO ALI BENE WACU BABICA? ABICANYI BABA HOSE KWISI, NTA PARADIZO IBONEKA. IKIBAZO KINGENZI MU BURAYI BATURUSHA NIBURA BAKORA IPEREEZA BAKAGERA KUBABIKOZE.IWACU BYITWA POLITIQUE BIKARANGILIRA AHO.
IKINDI RERO,KURERERA MU BURAYI NTAKO BISA. NTABWO BOSE BAGERA KUBYO ABABYEYI BIFUZA, ALIKO NIBURA HALI BAMWE KANDI BENSHI, BAVAMO ABAGABO. NTAWUBURA KWIGA KUBERA KO ABABYEYI BE BABUZE AMAFARANGA. NTAWUBURARA KUBERA UBUKENE-NTAWICWA N'IMVUNJA,ETC....ABAGIZE IMANA BARAHAGEZE.