Tunisie : A 87 ans Béji Caïd Essebsi est le favori être élu président

Publié le par veritas

Béji Caïd Essebsi

Béji Caïd Essebsi

Les Tunisiens tournent encore un peu plus la page de l‘ère Ben Ali, président déposé par la révolte populaire de 2011, et qui, durant 23 ans de règne falsifia plus d’une fois les résultats des élections.
 
Depuis 8 heures ce matin, plus de 5 millions d‘électeurs sont donc appelés à choisir librement leur futur chef de l’Etat, parmi 27 candidats officiellement en lice. Certains électeurs évoquent “un jour de fête”, d’autre misent beaucoup d’espoirs dans le futur président, qui serait de nature à “sauver le pays”.
 
Le favori pour incarner ce nouvel homme fort est le patron du parti anti-islamiste Nidaa Tounès. A 87 ans, Béji Caïd Essebsi a occupé des responsabilités politiques dans la Tunisie de Bourguiba, puis de de Ben Ali. Devenu Premier ministre en 2011, cet avocat de formation a remporté les législatives il y a près d’un mois.
 
Le président sortant Moncef Marzouki, chef de file historique de l’opposition, lui reproche cette affiliation à l’ancien régime et se pose quant à lui en gardien de l’esprit révolutionnaire de 2011. Une des inconnues de ce scrutin réside dans le comportement des électeurs d’Ennahda. Le parti islamiste, deuxième force politique du pays à l’issue des législatives d’octobre, n’a proposé ni candidat, ni consigne de vote.
 
Nidda Tounès n’a pas obtenu suffisamment de sièges aux législatives pour gouverner seul. Les résultats de cette présidentielle pèseront donc sur la formation de la future coalition.
 
Euronews

Commenter cet article

kgl 24/11/2014 20:25

Turi vampires ! Kunywa amaraso ni nko guhumeka kuri twe na kagome wacu . Keretse Rusiferi naza akadusubiza ku ivuko . Imana yo yarumiwe !