Burkina Faso: manifestation de femmes contre la révision constitutionnelle

Publié le par veritas

Blaise Compaoré, arrivé à la tête du Burkina Faso en 1987 par un coup d'Etat.

Blaise Compaoré, arrivé à la tête du Burkina Faso en 1987 par un coup d'Etat.

Blaise Compaoré, arrivé à la tête du Burkina Faso en 1987 par un coup d'Etat, veut faire modifier la constitution pour se maintenir au pouvoir.  Plusieurs centaines de femmes soutenant l'opposition burkinabè ont manifesté lundi à Ouagadougou contre la révision de la Constitution voulue par le gouvernement pour favoriser le maintien au pouvoir du président Blaise Compaoré, aux affaires depuis 27 ans. 
 
"Nous ne voulons pas du pouvoir à vie", a déclaré Saran Sérémé, une ancienne députée pro-Compaoré passée dans l'opposition, qui dirige le Parti pour le développement et le changement, non représenté à l'Assemblée nationale. 
 
 
Les femmes, qui ont scandé durant une heure des slogans hostiles au régime et au président Compaoré, manifestaient une spatule à la main, "un symbole très grave" selon cette responsable. Dans la société burkinabè, le fait qu'une femme lève sa spatule, qui sert préparer le tô - une pâte de mil ou de maïs, plat traditionnel dans le pays -, en direction d'un homme est considéré comme une très forte marque de défiance. 
 
Semaine de protestation contre la révision constitutionnelle
 
Cette manifestation a lancé une semaine de protestation contre la révision constitutionnelle au Burkina Faso, où écoles et universités sont fermées depuis ce lundi par crainte de débordements. L'opposition politique a appelé à une "journée nationale de protestation" mardi afin d'exprimer son "refus catégorique" d'un "coup d'Etat constitutionnel"
 
L'Assemblée nationale examinera jeudi un projet de loi gouvernemental visant à réviser l'article 37 de la Constitution pour faire passer de deux à trois le nombre maximum de quinquennats présidentiels. Blaise Compaoré, arrivé à la tête du Burkina Faso en 1987 par un coup d'Etat, achèvera en 2015 son deuxième quinquennat (2005-2015) après avoir effectué deux septennats (1992-2005). 
 
Mais sa volonté de se maintenir au pouvoir après 27 ans de règne suscite l'hostilité de l'opposition, d'une grande partie de la société civile et de nombreux jeunes de ce pays, où plus de 60% des 17 millions d'habitants ont moins de 25 ans et n'ont jamais connu d'autre dirigeant. 

Source :lexpress.fr
 

Commenter cet article

jean 28/10/2014 12:36

Mumbabarire, comment yanjye ishobora itari mu mwanya wayo. Ariko nyishyize aho abantu bashobora kuyisoma.
Muribuka, muri 1995, Rukokoma avuga ati : Abahutu bamaze kwicwa ni 200.000 mu gihugu hose (mumbabarire nta réf. mfite, ariko awazigira yanyunganira).
Abantu bose baramwamagannye, et avec raison.
Nubwo wenda atari yabeshye, ariko yapfuye gutura hasi umubare wa 200.000, nta référence yishingikirijeho. Ibyo birumvikana ko iyo yari brèche yo guheraho bavuga ko ibyo yavugaga nta gaciro, ari ikinyoma cyambaye ubusa.
BBC est conforté dans sa démarche, ifite références zifatika. Ntabwo ari imibare «iturutse mw’ijuru».

hh 28/10/2014 12:19

Yewe, ubanza ari za manifs z'ibigwari! Abagabo baratinya bakwohereza Abagore imbere. Abanyafurika bose ni bamwe.
On peut faire un parallérisme, ku Mutegarugori ishyaka rye ryohereje mu menyo ya rubamba, ndavuga IVU.

Inyambo 28/10/2014 11:12

Ntabyo kwiyongeza reka aveho aba Burkinabè maze banamubaze urupfu rwu mu reader wabo Thomas Isidore Sankara arwishyure bibaye ngombwa, naho ibyo mu Rwanda nagahomamunwa!!! Hari abantu bize BAYOBORA ABANDI ureba ibyo biberamo umuntu ufite Doctorat Cg Umuprofesseur, abize amategeko akaba ikintu gisa ni ikiragi cyatanye no gutecyereza cyigokoresho ni bintu bibaje ibya wacu. Wareba tractes ngo zuwitwa Karirima Aimable wiyise umunyamakuru wa igihe.com ngo uvugira abacika cumi mu cyahoze ari i Butare ho bigutera isesemi harimo ububwa sana....

FDLR 28/10/2014 09:08

mu RWANDA ntibavuga,babaye ibiragi.Nta muntu ushobora kujya mu myigaragambyo keretse iyo ari ishyigikiye ROSA WACU cg se iyo kwamagana BBC FILM batabonye cg se iyo kwamagana.abafransa. u Rwanda ni prison ifunguye(Rwanda is an open jail)

humura 28/10/2014 01:53

Blaise est malade et aussi c'est un assassin comme Kagame.comment il a pu assassiner Thomas Sankara,som meilleur ami?Kagame est aussi l'auteur de la mort de Fred Rwigema.ce sont les deux crimineurs.Il veut rester au pouvoit puisque son dèpart lui conduira au tribunal pour la mort de Sankara.Meme chose que Kagame s'il quitte le pouvoir ce sera son dernier jour au Rwanda,il va rejoindre Gbabo et Charles Taylor.C'est pour cela que La population rwandaise est sous le joug des policiers et des agents de renseignements pour y tirer les informations qui sont contre l'ambition de Kagame.Comment-on comprendre les services secrets dans des èglises?mais le jour arrivera et ce jour Kagame payera...........Kagame veut que son peuple soit aveugle et sourd-muet sous l'anonymat qu'il developpe le pays.Il faut developper le pays sous les trois angles:la justice pour tous;la democratie et reconsiliation et la liberte de tous.

Dieu va nous aider de nous debarasser de ce diable

Muhirwa 27/10/2014 22:50

Ahandi bajya mumuhanda,i Rwanda bajyayo bagiye kwamagana itangazamakuru ritavuga ibyo bashaka! Hazagire abigaragambya Kagame niyiyongeza azabarya bunguri