UKRAINE. Donetsk: Kiev vient de violer son propre cessez-le-feu décrété plus tôt

Publié le par veritas

Soldat ukrainien portant un missile anti-Tank

Soldat ukrainien portant un missile anti-Tank

Les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Petro Porochenko, n’ont pas trouvé d’accord pour un cessez-le-feu, la Russie "n’étant pas impliquée" dans le conflit, selon des propos du porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, rapportés par l’agence de presse russe RIA Novosti mercredi.
 
Poutine à la manœuvre
 
Un accord pourrait être conclu d’ici vendredi entre les autorités ukrainiennes et les séparatistes de l’est de l’Ukraine, a déclaré mercredi Vladimir Poutine. Selon le président russe, un corridor humanitaire et un échange de prisonniers doivent figurer parmi les mesures de résolution du conflit. Une perche tendue à Kiev pour qu’il ne perde pas la face. Poutine a mis sur la table un plan pour régler la crise…
 
Les lâches sortent du bois
 
Et là, on apprend des lâches qui n’ont jamais les preuves de ce qu’ils avancent que, un boycott européen de la Coupe du monde de football en Russie en 2018 a été évoqué dans un document de travail sur les sanctions contre Moscou, comme une mesure qui pourrait être envisagée compte tenu de l’évolution du conflit en Ukraine, a-t-on appris mercredi de source européenne. Cette idée figure dans un «document de travail discuté avec les Etats membres», a indiqué cette source. «Mais comme une possibilité plus tard, pas maintenant», a-t-elle ajouté.
 
Kiev viole son propre cessez-le-feu
 
De violentes explosions d’artillerie ont ébranlé mercredi les faubourgs de la ville de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine. Les détonations ont été entendues peu après que Kiev a annoncé l’existence d’un accord sur un cessez-le-feu permanent avec la Russie.
 
Le dérapage inacceptable de David Cameron
 
Le Premier ministre britannique David Cameron a demandé à ses homologues européens de ne pas tomber dans le piège de l’ancien PM britannique Nevile Chamberlain face à…Hitler. Il a dit que, face à l'"offensive" russe en Ukraine, il faut être ferme avec Vladimir Poutine.
 
Conclusion
 
Prisonniers de leurs propres promesses, ces gens sont réduits à croire en leurs propres mensonges. N’ayant même pas la preuve de ce qu’ils avancent, ils sont obligés de passer à l’extrême. Tiens, comme…Hitler. Ce sont des nazis et ils accusent les partisans de la paix d’être des nazis. Du déjà vu…
 
Source : allainjules.com

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article