Kenya : la CPI toujours en manque de preuves contre Kenyatta

Publié le par veritas

Le président kenya Uhuru Kenyatta

Le président kenya Uhuru Kenyatta

Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale, a demandé un report sine die du procès du président kényan Uhuru Kenyatta, assurant que Nairobi ne coopérait pas avec l’accusation, qui ne dispose pas d’assez de preuves pour un procès.

Le procès de Uhuru Kenyatta se tiendra-t-il un jour ? La procureure de la Cour pénale internationale a réclamé un report du procès du président kényan Uhuru Kenyatta, assurant que Nairobi ne coopérait pas avec l’accusation, qui ne dispose pas d’assez de preuves pour qu’il soit jugé. Le président Kenyatta, ainsi que son vice-président William Ruto, sont tous deux poursuivi pour leur rôle présumé lors des violences post-électorales en 2007-2008 qui avaient fait plus de 1 000 morts et plus de 600 000 déplacés. Le procès du vice-président kényan a débuté le 10 septembre 2013. Ils sont les premiers dirigeants en exercice à être poursuivi par la CPI.

Quant au président kényan son procès devait débuter fin 2013 mais a été ajourné à plusieurs reprises depuis, notamment après que des témoins se sont rétractés. Selon Fatou Bensouda, « l’accusation soutient que la manière appropriée de poursuivre la procédure est de reporter l’affaire jusqu’à ce que le gouvernement du Kenya exécute la requête révisée dans sa totalité demande de documents », soulignant que « l’accusation signale par la présente ne pas être actuellement en mesure de débuter le procès : les preuves à disposition ne sont pas suffisantes ».

Toutefois, la CPI ne désarme pas. Fatou Bensouda a souligné que les charges contre le dirigeant kényen ne seront pas abandonnées, assurant que le Kenya possède des documents qui pourraient prouver sa culpabilité. Seulement « La grande majorité de ce qui a été demandé n’a pas été fournie et ce malgré une décision de la CPI enjoignant à Nairobi de fournir ces documents », a assuré la procureur, originaire de la Gambie.

Source : reseauactu.com

 

 

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article