USA : L’illusoire destitution de Barack Obama sert les deux camps !

Publié le par veritas

Barack Obama

Barack Obama

Barack Obama serait-il menacé d’être l’objet d’une procédure de destitution comme Richard Nixon en 1974 ou Bill Clinton en 1998 ? Certains des collaborateurs du président des Etats-Unis n’excluent pas cette possibilité, même si elle relève plus de la fiction que de la réalité. Mais en répandre la rumeur a des avantages pour les républicains comme pour les démocrates.
 
Lors d’un petit déjeuner de presse vendredi, Dan Pfeiffer, le conseiller pour la communication d’Obama, évoque d’un ton sérieux la possibilité que les républicains essaient de destituer Barack Obama, notamment s’il accorde à certains immigrés clandestins le droit de rester aux Etats-Unis.
 
Un peu plus tard, le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest, confirme cette inquiétude née d’un appel à la destitution du président lancé par… Sarah Palin, toujours désireuse de faire parler d’elle. Un tiers des Américains, dont 60 % de républicains, sont d’accord avec elle. Mais pas le président de la Chambre, John Boehner qui se souvient que lorsque son parti avait voulu destituer Bill Clinton, celui-ci avait vu sa côte de popularité rebondir en dépit du scandale Lewinski.
 
Si Boehner veut intenter une action en justice contre Obama pour abus de pouvoir, que la Chambre doit voter dans les prochains jours, il rejette l’idée d’une destitution. Mais en brandir la menace, tout en sachant qu’elle est illusoire, a des avantages pour les deux partis : pour les démocrates, c’est un stimulant pour lever des fonds et mobiliser leurs partisans pour les élections de mi-mandat de novembre. Et pour les républicains, c’est une façon de faire plaisir aux membres du Tea Party dont l’objectif a toujours été de détruire la présidence d’Obama.
 
Source : RFI

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

humura 28/07/2014 14:23

Obama est venu un president de honte pour l'afrique.ce negro ne vaut rien.le continent africain pensait qu'il va faire de plus mais il n'a rien fait pour ce continent de son papa. Il parle trop au lieu d'agir.Kadhafi fut abbatu sous la complicite de Sarkozy et Obama.Bill Clinton qui est le puissant de Kigali,fait parti de ceux qui ne voulaient pas qu'on sauve les rwandais(tutsi et certains hutu) au moment des massacres,maintenant il est accueilli comme un roi au Rwanda.Ces survivants tutsi ne lui demandent pas pourquoi il s'opposait aux interventions internationales pendant les massacres?Kagame et Clinton devraient repondre au questions qui les mettront en cause.
Le Rwanda sera battu par la sagesse ,le pardon et l'unification de tous nos citoyens.