Téléphonie : le Rwanda, le Kenya et l'Ouganda abolissent leurs frontières

Publié le par veritas

Téléphonie : le Rwanda, le Kenya et l'Ouganda abolissent leurs frontières
Dès septembre prochain, les coûts de communication entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda se feront aux tarifs des communications locales. Cette mesure devrait entraîner une baisse de 60 % du coût des communications transfrontalières.
 
À partir du 1er septembre prochain, le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda vont abolir les frontières existant entre eux, en matière de téléphonie. Les trois États ont lancé, le 08 juillet dernier, en marge du 6e sommet "Intégration du corridor nord", l’initiative "One-network-aera". En vertu de cet accord - qui devrait être étendu au Soudan du Sud à partir du 31 décembre 2014 - les appels téléphoniques entre ces pays seront facturés au coût des communications locales.
 
De même, les coûts de roaming seront supprimés entre les quatre États parties de cette convention. Plus concrètement, cela signifie que les abonnés au téléphone mobile circulant à travers ces pays bénéficieront des mêmes tarifs de communication que ceux appliqués pour les communications locales dans le pays de visite.
 
Baisse de 60 % des couts de communication
 
Selon le communiqué publié sur le site du gouvernement rwandais, "les opérateurs de téléphonie mobile devront renégocier leurs accords bilatéraux pour assurer la mise en œuvre complète de l’accord aux dates indiquées".
 
Toujours selon la même source, l’application de cette mesure devrait entraîner une baisse moyenne de 60% des coûts de communication entre les pays membres de l’accord, "ce qui devrait accroître les échanges et le commerce transfrontaliers" dans cette région.
 
Ambition régionale
 
Cette initiative est une preuve, s’il en fallait, de l’intensité croissante et de l’ambition régionale des pays d’Afrique orientale. Qu’il s’agisse de transport, de finance et de tourisme, le Rwanda, le Kenya, l’Ouganda, le Sud Soudan, mais aussi la Tanzanie et le Burundi ont mis en place des projets régionaux aussi audacieux qu’originaux au cours des dernières années.
 
Par exemple, depuis le début de l’année 2014, le Kenya, l'Ouganda et le Rwanda ont instauré un visa touristique commun aux trois pays, une initiative qui pourrait être étendue aux deux autres membres de la Communauté d’Afrique de l’Est (CEA).
 
"Coalition des enthousiastes"
 
En octobre dernier, le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda, la "coalition des enthousiastes" au sein de la CEA, ont instauré une union douanière afin de simplifier et d’accélérer le transit transfrontalier des marchandises. En 2013, ces trois pays ont lancé, avec la Tanzanie, l'ambitieux projet de ligne ferroviaire entre Nairobi, Kampala, Kigali, Bujumbura et Juba, au coût estimé à quatre milliards de dollars.
 
Enfin, début juillet, le Burundi, le Kenya, l'Ouganda, le Rwanda et le Soudan du Sud ont créé l'East African exchange (EAX), une nouvelle bourse régionale des matières premières, basée à Kigali.
 
Source : J.A

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article