Rwanda-RDC : Le rapport rédigé par le Mécanisme conjoint élargi de vérification des frontières n'a pas été signé par le Rwanda !

Publié le par veritas

Rwanda-RDC : Le rapport rédigé par le Mécanisme conjoint élargi de vérification des frontières n'a pas été signé par le Rwanda !
La BBC a pu avoir accès en exclusivité au rapport sur l'incident qui a opposé le 11 juin l'armée congolaise à celle du Rwanda, à la frontière des deux pays. Le rapport, rédigé par le Mécanisme conjoint élargi de vérification des frontières pour la région des Grands Lacs, dont les membres sont originaires de 10 pays différents, n'a pas été signé par le Rwanda.
 
Une fusillade avait éclaté le 11 juin entre les troupes congolaises et l'armée rwandaise, dans la province du Nord-Kivu, à la frontière entre les deux pays qui entretiennent des relations tendues depuis des années. Au lendemain des affrontements, le Rwanda avait remis cinq cadavres à la RDC. Mais les circonstances de leurs morts ainsi que leur identité restent floues. Alors que la RDC affirme qu'ils ont été exécutés, le Rwanda soutient que ces hommes ont péri au combat. La RDC affirme que les troupes rwandaises ont traversé la frontière, puis enlevé et tué un soldat congolais d'une balle dans la tête.
 
De son côté, le Rwanda explique que ce sont les militaires congolais qui sont entrés sur son territoire, en tirant sur les troupes rwandaises. En effet, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, interrogée vendredi sur ces nouveaux éléments lors d'une conférence de presse, a confirmé qu'il y avait eu un incident entre les deux pays. Toutefois, pour elle, ce sont "des soldats congolais qui ont traversé la frontière et se sont retrouvés dans le district de Busasamana". "Il y a eu des échanges de tirs parce qu'ils ne voulaient pas retraverser la frontière pour retourner en RDC", a-t-elle indiqué.
 
Une question de territoire
 
Si le rapport sur l'incident, rédigé par le Mécanisme conjoint élargi de vérification des frontières pour la région des Grands Lacs, ne permet pas de comprendre exactement ce qui s'est passé le 11 juin dernier, il éclaircit toutefois plusieurs points.
 
Tout d'abord, sur la question de la frontière, le rapport comporte en annexe une photo de Google Maps, sur laquelle les deux collines où les combats ont eu lieu, Kanyesheja 1 et 2, sont placées en territoire congolais. Le Rwanda affirme que Kanyesheja 2 est dans son territoire, mais selon un soldat congolais cité dans le rapport, les deux pays se disputent la colline depuis la fin de la rébellion du M23, et s'étaient mis d'accord pour ne pas l'occuper.
 
Le rapport adresse également les circonstances de la mort des cinq hommes. Sur les photos incluses dans le rapport, quatre d'entre eux ont des blessures visibles au crâne. Les auteurs recommandent une autopsie, précisant qu'il pourrait y avoir eu étranglement ou asphyxie.
 
"un sommet immédiat"
 
Le Rwanda affirme que les hommes ont été tués dans une embuscade mais selon les auteurs du rapport qui se sont rendus sur les lieux, il n'y avait pas de cartouche vide à l'endroit où le Rwanda affirme que les affrontements ont eu lieu. Selon un médecin militaire congolais qui a examiné les corps, il est plus probable qu'ils aient été exécutés, ce qu'a confirmé Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais qui affirme que seulement un homme sur les cinq est un soldat congolais. Dans le rapport, il est précisé que les cinq hommes étaient en uniforme FARDC.
 
Le rapport conclut que les deux pays doivent éviter de déployer des troupes sur Kanyesheja 2 tant que le différend n'est pas résolu, et appelle à un sommet immédiat entre les deux pays sur la question de la frontière.

Etant donné que le Rwanda n'a pas signé le rapport, il est difficile de savoir dans quelle mesure ces recommandations seront prises en compte.
 
Source : BBC
 

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Rachid 25/06/2014 12:50

@Iseta: kagire inkuru!
Ushaka kuvuga se ko na veritas ikorera akamasa kazimaze?

Iseta 24/06/2014 11:35

Nushaka kumenya ikinyamakuru gikorera kagame, uzashyireho commentaire imusebya, bazahita bayinyonga ntizigera ibonwa n'abandi basomyi.

umuvumbuziwintore 24/06/2014 16:57

Nawe warabavumbuye kabisa, ariko baribeshya ibikorwa n'imvugo ye nibyo bigiye kumumurikira abatari bamusobanukirwa.