Rwanda-RDC : Le calme est revenu ce vendredi mais l'armée congolaise a renforcé nettement sa présence dans la zone des troubles !

Publié le par veritas

              Des soldats de RDC patrouillent à Kimbumba

Des soldats de RDC patrouillent à Kimbumba

Le calme est revenu vendredi à la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda, où les familles ayant fui les affrontements des deux jours précédents ont commencé à rentrer chez elles. L'armée congolaise a néanmoins renforcé nettement sa présence dans la zone des troubles, selon trois journalistes de l'AFP arrivés sur les lieux dans l'après-midi.
 
Les troubles de mercredi et jeudi ont éclaté autour de la colline de Kanyesheza, à une vingtaine de kilomètres de Goma, capitale de la province congolaise du Nord-Kivu (est). Minée par les conflits depuis 20 ans, la région des Kivus (Nord et Sud) est particulièrement instable et a été le berceau de plusieurs conflits régionaux. A Kibati, à une dizaine de kilomètres au nord de Goma, deux chars, une automitrailleuse et un véhicule de transport de troupes stationnent, bâchés, et ils rentreront à leurs base à la nuit tombée.
 
Plus haut, sur le plateau de Kibumba, une vingtaine d'hommes du 321e bataillon commando s'apprêtent à ravitailler les positions avancées de l'armée congolaise à Kanyesheza, à cinq kilomètres de là. Ils rejoindront à pied leurs camarades. "C'est calme aujourd'hui", dit un officier supérieur, "les Rwandais n'ont pas tiré". Les journalistes ne seront cependant pas autorisés à aller jusqu'à la frontière où, selon l'officier, les lignes rwandaises et congolaises sont distantes de deux cent mètres environ et s'observent. "Le moral est au zénith", ajoute-t-il, "nous mangeons trois fois" par jour. Selon des sources militaires, un bataillon, soit environ 750 hommes, a été déployé en renfort dans la zone.
 
Les habitants rencontrés disent avoir globalement confiance dans l'armée pour les protéger, mais la vie économique tourne encore au ralenti. Le marché de l'entrée de Kibumba, d'habitude grouillant d'activité, est presque désert et plusieurs écoles n'ont pas ouvert leurs portes pour le troisième jour de suite.
 
- Cinq corps remis à la RDC -
 
A Buhumba, chef-lieu du groupement dont dépend Kanyesheza, les habitants des localités proches des combats qui étaient venus se réfugier sont sur le retour. Dans cette zone agricole dépourvue d'électricité, le trajet se fait à pied, sur des chemins accidentés bordés d'eucalyptus. "Moi, je rentre parce que les autres sont déjà rentrés", explique Florence, une jeune femme. Selon le chef du groupement, Deo Makombe, il y a eu près de 2.000 déplacés. "La plupart sont rentrés", précise-t-il.
 
Leur arrivée n'a pas provoqué de perturbations massives, indique Jean Bizoza, 53 ans, expliquant qu'ils ont été hébergés par les habitants dans plusieurs villages alentours. La RDC et le Rwanda, qui entretiennent des relations tendues depuis des années, se sont mutuellement renvoyé la responsabilité des affrontements de mercredi et jeudi, dont les causes restent encore obscures en l'absence d'explications de sources indépendantes. 
 
Après plusieurs heures d'échanges de tirs à l'arme automatique mercredi à l'aube, les choses avaient dégénéré en combats à l'arme lourde dans l'après-midi. La situation avait commencé à s'apaiser jeudi, où des tirs d'armes lourdes avaient été entendus pendant une demi-heure en début de matinée mais n'avaient été suivis d'aucun autre incident.
 
La télévision rwandaise a diffusé des images de cinq cadavres portant l'uniforme des FARDC, l'armée congolaise. Kinshasa a dénoncé une manœuvre de propagande, affirmant n'avoir perdu qu'un soldat dans les combats. Le Mécanisme conjoint de vérification (JVM), organisme de surveillance de la frontière congolo-rwandaise auquel participent la RDC, le Rwanda, d'autres pays de la région et l'ONU, a enquêté jeudi après-midi sur les lieux des incidents.
 
Une source au sein du JVM a déclaré vendredi à l'AFP que les cinq corps avaient été remis jeudi soir à la RDC.
 
Source : AFP

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

amici 14/06/2014 22:46

NJYE mbura aho mpera nsabira igihugu cyacu numva nabagisabira nkitsa umutima kuko abanyarwanda ntacyo Imana itaduhaye,ntacyo itatubwiye ariko byose byabaye guta inyuma ya Huye nibaza ingingo dufite :umutwe,ururimi,umutima,amaboko,amaguru,amaso,amatwi,...icyo bitumariye nkasanga buri wese kugiti cye ariwe wasubiza iki kibazo naho murirusange byaba nkibyabafarizayi n'abasaduseyi bamwe icyo bemera abandi ntibacyemera.isengesho rikwiye kujyana nibikorwa nigute dusaba Imana kutwumva kandi iyo ivuze tutayumva:turebe i KIBEHO MU RWANDA dushishoje neza ubutumwa bwaho ntiburagera kunshingano yabwo ningombwa gusenga no kwicuza inzira zikigendwa iyo ntekereje nkareba ibibera mu rwatubyaye nsanga bishya bishyira gishyito abantu barimo barategurwa impande zose ingeri zose igitekerezo ni ukumena amaraso cyangwa kwikiza umwanzi iyo tuba twari tuzi neza ko umwanzi wacu ari inda twaretsi abandi bakagira amahoro igihe nakayihereye ahubwo ubu nibwo insaba byinshi ese KAGAME nibura abona umwanya wokurya utwe? AKWIYE kuririmbirwa akamanyu kumutsima kakuryohera uyu munsi ejo kakakuniga.nsoza banyarwanda dutinye Imana kuko si umuntu ibyo turimo irabizi tuge tuyishimira ko utwongera amahirwe ngo wenda twakisubiraho!gusa ntizakomeza kuturera bajeyi !!!ishobora kutunyuzaho igishari tutakumva tukabona uburakari bwayo !!!bavandimwe ngo ijoro ribara uwariraye ariko kandi icyangiye umuntu gitera agahinda:byumvuhore ati bibananiziki kubananeza n'abandi,gushyira mugaciro,...ntibigomba amashuri,ntibinagomba amafaranga ntibinasuzuguza ubigize ...kizito ati kera nkirimuto...ariko iyontekereje nsanga ntabyo narinzi kandi ati umugabo nyamugabo nugira uti ngiri ikosa ubungiye kwikosora agatangirubwo akarwanya ikibi yivuye inyuma....nanjye reka nongereho mbabazwa cyaneeeeeeeeeeeeee!!!!!!!!!!nukwinangira umutima kwamwene muntu!!!!!!!!!!!!!!!intambara irasenya ntiyubaka kandi uguhiga ubutwari muratabarana.......

humura 14/06/2014 16:19

Nous devons lancer des appels pour demander la paix.Je suis hors de notre bon pays mais nous prions sans une interruption pour que les dirigeants africains aillent loin pour garantir la paix durable en afrique.La guerre ne fait que ruiner la population
Uriya muhungu utuka abantu b'interahamwe sinzi niba azi ko interahamwe bari babi bose ?inyenzi inkotanyi harimo bamwe beza..muli Zaire narokowe numututsikazi kandi nange naje kumufasha mugihe Kabila dady asubiranamo na prezida Kagame.rero impande zose harimo beza nababi.Umukuru w'interahamwe yari umututsi witwa Kajuga.
Kugira nabi no gutukana byerekana uburofa na kudakomera mu mutwe.

gapfize 14/06/2014 15:12

natangajwe nokumva umusirikare nako abasirikare bashyize hasi imbunda na kagame uri kubutegetsi naranze kuyirekure ça veut dire quoi bavandimwe mwashyize hasi imbunda mwicare muziko mudakunzwe ubarwanya yishimishwa nokumwako haje icyorezo cyikabamara mwese nkuko iwacu tubivuga murye muri menge ntimwizere umutekano kuko nigihugu cyanyu cyiwuheruka igihe nanjye ntazi ubu ni ugupfundikanya"mbasetse buzumva ryari baramubwiye bati sohoka muri iyonzu irimo gushya nawe ati murabeshya ni iwacu batetse ahubwo nibagirevuba nirire cyangwa bankurireho ibyanjye bakomeje kumwinginga aranangira yemera gusohoka atagifite inzira..."ibiba none abanyarwanda turabiha amazina dushaka ariko mumenyeko icyafashwe nintare urarekura...kagame nawe rero amenye ko ruryabandi rutamwibagiwe ngaho nagire vuba atere kongo ,nafungwe kandi yice abanyarwanda,nasahure umutungo w'igihugu umugabo yatutse undi ngo uragapfa undi ati ngaye imbwa itazansangayo...ikuzimu ntawujyanayo impamba ari hari nabatazagirayo bazahora babunga nkuko babimenyereye..umwanzuro ncuti bavandimwe dusangiye umurage nigihugu mureke twicare hawe bigishoboka naho ubundi tuzibuka intango tutagifite ibitereko kwandi igihombo cyizikoba incuro ijana icyo twatambucye muri 1994 kuko uzasaba amaraso ntazarobanura kubutoni mbese celui qui va s'engager dans le mal ,azabikora et celui qui va s'engager dans le bien ,azabigeraho.

tete 14/06/2014 13:32

toi kk,pour quoi tu dis que si c`etait le Rwanda les drones auraient deja sorti un rapport?tu veux que le rapport soit publie a la population?pour qu`elle en fasse quoi??T`en fait pas le rapport va chez les decideurs qui a leur tour note dans l`agenda,l`homme blanc n`est pas dupe,meme s`il tarde a reagir ce la ne veut pas dire qu`i l est ignorant de ce qui se passé,l`homme blanc agit lentement mais surement et sache qu`il ne peut pas depenser autant d`argent pour le fonctionement de drones sachant que ces derniers ne lui serviront a rien notemment dans des cas comme celui ci.

kk 14/06/2014 10:26

Je pense que si c'etais le Rda, les drones auraient deja sorti un rapport....